IACA

Comment créer une solution pour sauvegarder le travail de tous accessible de n’importe quel ordinateur dans l’établissement ?

 

    SOLUTION

     Le CRDP De Reims nous a proposé de tester un logiciel « IACA » dans un lycée technique qui pouvait permettre de solutionner tout cela.

    J’ai  présenté au chef d’établissement, son adjointe, à la CPE, au chef des travaux et à l’intendant, l’étendue des possibilités du logiciel. Tous ont  été enthousiaste à l’idée de l’installer dans l’établissement.

  • Mais IACA c’est quoi ?

      Installation Automatique de Comptes et Administration des clients

  • Le rôle de IACA :

      IACA offre un répertoire sécurisé à chaque utilisateur.

     Chaque utilisateur se voit attribuer un dossier (répertoire) personnel sur le serveur. L’utilisateur peut retrouver son travail à partir de n’importe quel ordinateur du réseau. Son travail ne peut pas être modifié volontairement ou involontairement par les autres utilisateurs.. Il suffit d’aller dans « Documents » (ou « Mes documents » suivant les versions de Windows) pour accéder en fait au dossier de l’utilisateur situé sur le serveur.

     La sécurité sur le dossier de chaque utilisateur est définie de façon précise par IACA lors de la mise à jour des comptes. Seul l’utilisateur a accès à son dossier personnel. En tant qu’a d’administrateur du domaine j’ai  toujours accès à tous les dossiers ne serait-ce que pour pouvoir effectuer des sauvegardes. Il est possible de donner des droits supplémentaires au dossier d’un utilisateur. Les droits et les restrictions sont déterminés en fonction de l’utilisateur  (élève, professeur, administrateur) et de l’ordinateur.

    En fonction de l’utilisateur et de l’ordinateur, un « modèle » est appliqué automatiquement par IACA. Je devais donc définir  les modèles

–       un modèle administrateur,

–       un modèle élèves,

–       un modèles professeurs.

    Un modèle permet par exemple de définir les icônes du bureau, les entrées du menu démarrer. Il permet de connecter des lecteurs réseau, d’imposer un thème, de définir certaines restrictions…

    Il est surtout possible d’observer les ordinateurs à distance. Je pouvais  observer et retenir automatiquement dans un fichier le titre des fenêtres des programmes exécutés sur chaque ordinateur. Ce fichier contient le nom de l’utilisateur, le nom de l’ordinateur, les titres des fenêtres des programmes utilisés avec le jour et l’heure de début ainsi que la durée. Ceci permet par exemple de contrôler que tel élève a travaillé avec Excel, a joué au démineur ou a consulté un site Internet sur la violence… J’ai pu ainsi  sans même déplacer, envoyer un message à un ou à tous les utilisateurs et même arrêter de force un programme.

    Il est possible d’autoriser ou d’interdire un programme immédiatement. Cette fonctionnalité a été réalisée en pensant au professeur qui ne souhaite pas que les élèves utilisent un programme à un moment donné. En fonction des droits que j’aurais ouverts au professeur, il pourra, à partir de son ordinateur, autoriser ou interdire un ou plusieurs programmes sur un ensemble d’ordinateurs.  Si par exemple, le professeur ne souhaite pas que ses élèves utilisent Internet, par un clic de souris sur son ordinateur, il interdit Internet à tous ses élèves. S’il souhaite un peu après que ses élèves fassent une recherche sur Internet, il lui suffit à nouveau d’un clic de souris pour donner le droit instantanément.

BILAN

    Le système IACA a été très vite adopté par les élèves et les professeurs, et ont tous demandé une installation très rapide dans le reste de l’établissement.

    Pour ma part, avec les 300 ordinateurs installés, j’ai pu contrôler plus facilement les connexions internet et documents interdits des élèves et voir avec la vie scolaire pour les sanctions. L’installation de logiciels et jeu non autorisé ne pouvant plus se faire, les ordinateurs ont connu beaucoup  moins de soucis, de pannes. La mise à jour à distance par le serveur de l’antivirus et des mises à jour de logiciels pédagogiques était plus rapide et facile pour tous.

     Pour les professeurs, ils ont pu facilement travailler d’une salle a une autre sans être obligé de transporter leur support de sauvegarde de travail, ont pu bloquer l’accès à internet ou autres logiciels ( surtout en travaux d’atelier où le professeur doit être avec les élèves sur les machines et sur les ordinateurs pour le travail sur logiciel ) , bloquer aussi l’impression sans autorisation (meilleure gestion du  papier )